[SPORT] 24 heures du Mans

Le départ et l'arrivée de la mythique course du Mans sont à suivre sur La Deux. Le reste? Suivez le guide.

1121290

Les mordus se souviennent d'une édition 2013 pour le moins agitée, endeuillée par le décès du pilote danois Allan Simonsen et marquée par nouveau succès d'Audi avec moins d'un tour d'avance sur Toyota. Tels sont les éléments de la légendaire course d'endurance: des hommes, des drames, des frissons, des victoires et des déceptions. A ce titre, la 82eépreuve mancelle s'annonce déjà mémorable, affichant au moins trois excellentes raisons de ne pas la louper. Première raison: un nouveau règlement technique pour la catégorie reine des LMP1, qui contraindra les bolides à consommer 30 % de carburant en moins, afin de diminuer l'empreinte carbone et de continuer à développer le mode  "hybride", avenir annoncé de l'automobile. Deuxième raison: le retour des écuries Ligier et Porsche, cette dernière étant la plus attendue au tournant. Avec ses 16 titres glanés sur le circuit de la Sarthe entre 1970 et 1998, la marque allemande revient au sommet avec, dans ses rangs, un certain Mark Webber bien connu des fans de F1. En face, les Audi n'ont pas peur du challenge: depuis 2000, leur suprématie est telle qu'elles sont devenues insatiables et, avec 12 titres à leur actif, elles se rapprochent doucement de Porsche. Ambiance assurée dans les virages. Troisième raison: Tom Kristensen, tout simplement. Le Danois est déjà reparti du Mans avec 9 trophées (contre 6 pour Jacky Ickx) et il ne compte pas s'arrêter là. S'il parvient à tenir tête aux 56 voitures engagées, il risque de s'installer dans l'histoire pour de bon. L'ancien footballeur français Fabien Barthez, qui rejoint Le Mans pour la première fois au volant d'une Ferrari 458, lui laissera évidemment la priorité. Départ et arrivée à suivre sur La Deux. Pour l'intégrale en lien vidéo, sachez que le site www.24h-lemans.com ne ferme jamais l'œil.

Plus d'actualité