Sons of Anarchy – Saison 6

Héros violent et borderline, Jax Teller cherche depuis cinq saisons à gagner sa rédemption. Il est le seul à y croire encore…

1263625

Tout a commencé dans les années 60, quand deux vétérans ont créé leur club de motards, le Sons of Anarchy Motorcyclub Club Redwood Original. Il y avait John Teller, l'idéaliste, et Piney Winston son meilleur ami. Keith McGee l'Irlandais, Clay Morrow, Otto, puis Bobby et les générations suivantes, le fils de John, Jax, le fils de Piney, Opie… Le club vit du trafic d'armes, des putes et d'un garage qui lui sert de façade. Mais dans tous les groupes mûrissent les graines d'une tragédie grecque. Elle prend forme quand Jax tombe sur le journal de son père et réalise que John Teller voulait débarrasser son club des trafics pour revenir aux fondamentaux. Jax rêve de le suivre, mais de saison en saison, son objectif se fracasse contre les secrets, les rivalités, les vengeances, le double jeu de sa mère remariée à Clay – et les concessions qu'il doit faire pour préserver sa femme, Tara, et ses deux fils. Au cours de la saison 5, le club commence à suinter et pourrir. Jax, désormais président, navigue entre le FBI et un baron de la drogue, voit mourir son ami Opie et sa femme s'éloigner, jusqu'à l'arrestation de Tara, dénoncée par Gemma. Et dès le premier épisode de la saison 6, le sang se remet à couler. A flots…

Créé par le scénariste de The Shield, Kurt Sutter, Sons Of Anarchy (Samcro pour les intimes) est construit avec la même intensité – et une violence encore plus perverse – sur une descente aux enfers. Beaucoup de comédiens de The Shield sont passés par Sons, y compris le scénariste lui-même, qui incarne ici le borgne Otto. La saison 7, très suivie aux Etat-Unis, sera la dernière. Mais les fans peuvent se rabattre sur Bratva, de Christopher Golden, un bouquin qui raconte un épisode russe situé entre les saisons 4 et 5. Et on parle d'une minisérie en forme de prequel, qui suivrait John Teller et Piney Winston en plein flower power. Mais si elle se concrétise, ce ne sera pas avant deux ans…

Sur le même sujet
Plus d'actualité