Sons Of Anarchy Saison 4

Jax et son gang de motards enragés remontent en selle pour de nouvelles magouilles. Et changer de direction? 

821243

C’est clair, net et direct. Quelques images seulement en ce début de quatrième round, et voilà que Sons Of Anarchy donne le "la" pour ses épisodes à venir. Jax Teller (Charlie Hunnam), ce voyou malgré lui appartenant à un gang de motards sans foi ni loi, n’est plus le même. Quatorze mois en taule, c’est certain, ça vous change un homme.

Derrière les barreaux, ce jeune papa a eu largement le temps de faire le point sur sa vie. Et désormais, il entend bien se consacrer à sa femme Tara (Maggie Siff) et à leurs deux enfants. Pour s’en convaincre, on notera qu’il s’est coupé les cheveux (fini le look de rebelle!) et arbore le prénom d’un de ses gamins tatoué sur le torse.

Cette prise de conscience, on s’en souvient, avait déjà effleuré Jax par le passé, alors qu’il découvrait certains écrits de son père, mort alors qu’il n’était qu’un ado.

Pas sûr, cependant, que les gars avec lesquels il fricote depuis des lustres, et avec qui il a passé du temps en prison, le laissent s’éloigner ainsi du club. Que va en penser Clay (Ron Perlman), son beau-père, aujourd’hui à la tête de cette meute d’enragés?

Ces inédits se veulent enfin un retour aux sources. Après une troisième saison dont les intrigues se sont partiellement déroulées en Irlande, la série s’ancre ici, à nouveau, dans la bourgade de Charming, en Californie.

Là, les "Sons" vont rencontrer un nouveau shérif, Eli Roosevelt (Rockmond Dunbar, Prison Break), qui ambitionne de contrecarrer leurs différents trafics. À l’instar de Lincoln Potter (Ray McKinnon), un agent fédéral également à leurs trousses.

Ils croiseront aussi la route de David Hasselhoff (Alerte à Malibu) qui fera une apparition éclair dans le rôle d’un producteur de pornos. Bref, une saison de renouveau, avant une cinquième salve qui se révélera explosive. Tous en selle!

Sur le même sujet
Plus d'actualité