Soirée spéciale vacances sur La Une

Le tourisme alternatif prend de l'ampleur. Qu'il soit éco ou extrême, que nous apprend-il sur notre société?

31929

Ces dernières semaines généreusement ensoleillées sont une véritable invitation à penser à nos futures vacances. Pour la plupart d'entre nous, elles seront plutôt classiques. D'autres, par contre, iront à la recherche d'autre chose que du simple repos: sensations extrêmes ou quête spirituelle, ils voudront transformer leurs congés en expérience unique. Il y a plusieurs manières de le faire.

Comme Nils et Annah, 25 ans, il y a moyen d'opter pour un écotourisme radical sur les îles Fidji. Au menu: vie "en tribu" dans un village de vacances bio où l'on aide des locaux à construire des maisons. Une manière de bronzer éthique. Et de refuser l'oisiveté? Encore plus tendance: le tourisme spirituel. Partir, par exemple, en Amazonie s'initier au chamanisme et goûter à l'ayahuasca, ce breuvage hallucinogène. Neuf jours d'une initiation qui ne lésine pas sur l'ascétisme, le silence imposé et les abrutissantes tâches quotidiennes. Le tout sous la surveillance d'un gourou. Avec, au bout du supplice, une cérémonie et un bon gros vomi d'ayahuasca que vous aurez le bon goût d'appeler "rite de purification".

À moins que vos envies ne vous dirigent vers cette "porn week" londonienne où vous ferez figure d'invité VIP sur un tournage de film pornographique. En plus, vous pourrez toucher la chair (pas toujours) fraîche. Tout au long de ce docu de Laurent Lunetta (mis en voix par Ariel Wizman), parfois amusant, parfois effarant, des anthropologues, ethnologues et autres sociologues éclairent de manière intelligente cette recherche de nouvelles manières de voyager où l'on oublie le confort pour se confronter à autre chose, fût-ce la souffrance si l'on opte pour un stage de survie, par exemple. L'être humain est décidément une drôle de bête.

25 mai: La Une 20h20 – Questions à la une: Tourisme belge
La Une 22h00 – Les nouveaux tourismes

Sur le même sujet
Plus d'actualité