[SERIE] Under the Dome – Saison 1

C'est l'une des séries les plus attendues de l'année et un vrai carton d'audience aux Etats-Unis, où le pilote a rassemblé 13 millions et demi de téléspectateurs.

972805

Au programme: mystère, mesquinerie, sang, sexe, anarchie et science-fiction. Mais alors, pourquoi un tel phénomène? Avant tout parce que Under the Dome est l'adaptation du roman Dome, de Stephen King (paru en 2009 aux States, en 2011 chez nous). Le pitch en est imparable: imaginez une petite ville craignos du Sud, Chester's Mill, tout à coup enfermée sous un mystérieux dôme transparent. Plus rien n'y entre, plus rien n'en sort. A travers cette cloche, on observe la population s'adapter à cette vie en autarcie, en mode survie et l'on voit, avec effroi, se révéler les côtés obscurs de chacun. Du pur King. Le téléspectateur ronchon fait remarquer que les Simpson avaient eu la même idée dans leur film. Une incroyable coïncidence, commentait l'écrivain à qui on laisse le bénéfice du doute. Le téléspectateur traumatisé par les longueurs du Fléau ou la fin grotesque de Ça tremble déjà à l'idée de voir un autre chef-d'œuvre du "maître du suspense et de l'horreur" massacré à l'écran. Même si Stephen lui-même a participé au scénario. Quant au téléspectateur accro à Lost ou Walking Dead, il se demande comment l'on peut encore trouver quelque chose de nouveau au concept de la communauté livrée à son sort dans un environnement hostile.

Rassurez-vous, hommes de peu de foi, la saison 1 de Under the Dome mérite largement que vous lui consacriez 13 fois 43 minutes de votre vie. La série n'est pas une grande réussite, mais c'est un très bon produit. D'accord, des personnages ont été édulcorés et il vous faudra beaucoup d'indulgence face aux effets spéciaux épouvantables du premier épisode. Mais ce n'est pas grave. Au fur et à mesure, on se prend au jeu des acteurs, formidables (Dean Norris, impérial en Big Jim), on succombe aux cliffhangers (terribles), au point de se retrouver, nous-mêmes, piégés par le Dome.

Sur le même sujet
Plus d'actualité