Série: Un village français Saison 4

La passionnante saga historique de France 3 s’ouvre, cette saison, sur les rafles de l’été 42. L’heure des choix…

333740

Nous avions laissé les habitants de Villeneuve, petite bourgade fictive du Jura entamant sa deuxième année sous l’occupation allemande, dans une bien mauvaise posture. Hortense, l’infidèle épouse du maire, décidait de se donner la mort tandis que Raymond, pragmatique homme d’affaires frayant avec les Allemands, se prenait une balle dans le dos. Que les addicts se rassurent, les deux protagonistes en réchapperont… mais pas indemnes. D’autant qu’à Villeneuve comme ailleurs, on bascule un peu plus dans l’horreur.

C’est sur l’été 42, celui de la rafle du Vél' d’Hiv, que s’ouvre la quatrième saison d’Un village français. Avec l’habileté et la précision historique qui caractérisent la série, le quotidien des villageois illustre parfaitement cette nouvelle et dramatique page de la Seconde Guerre mondiale: raflés dans le nord-est de la France, quatre-vingts Juifs étrangers doivent être parqués dans l’école du village en attendant l’arrivée d’un train qui les emmènera à Drancy. Dans l’urgence, chacun improvise sans toujours se poser de questions. Mais subtilement affleurent les premiers doutes: et si les Juifs français se trouvaient également menacés? Si la volonté d’adoucir le sort des prisonniers devenait une manière de faciliter l’objectif des nazis – objectif d’ailleurs inconnu mais de plus en plus effrayant?

Centrés sur le début des rafles qui signent celui de la collaboration d’une administration française particulièrement zélée, les six premiers épisodes de cette nouvelle saison seront également ceux des choix. Celui de la résistance: Marie en deviendra une figure centrale. Celui de la collaboration où s’enfonce l’amère Jeannine. Et surtout ceux, inattendus, que les protagonistes sont contraints de poser vu la complexité des situations… Chacune de leurs décisions dessine leur évolution et révèle un peu plus toutes les nuances de gris qui les composent, très loin du blanc et du noir. Une saison charnière et passionnante.

Sur le même sujet
Plus d'actualité