[SERIE] Section de recherches – Saison 8

Pas question pour Xavier Deluc de ronronner dans Section de recherches. La saison 8 est bel et bien celle du renouveau.

1056368

Rescapé de tous les bouleversements de la série, Xavier Deluc, alias le capitaine Martin Bernier, gère maintenant la SR de Nice avec de nouveaux coéquipiers. L’occasion de faire le point avec l’acteur au Festival de Luchon où la série a remporté le prix du public.

 Comment avez-vous vécu tous ces changements?

XAVIER DELUC – Au départ, cela m’a fait très drôle de me séparer de gens avec qui je travaillais depuis sept ans. L’aspect affectif était très important. Virginie Caliari, Olivia Lancelot, Jean-Pascal Lacoste étaient devenus des potes. J’ai eu des doutes sur la suite. Mais avec le recul, je pense que le risque qu’a pris la productrice Dominique Lancelot de tout remettre en question était judicieux.

L’alchimie s’est-elle faite facilement avec la nouvelle équipe?

X.D. – Tout s’est passé assez tranquillement. Il fallait tenir la barque et les aider un peu pour que chacun puisse trouver ses repères. Section de recherches a une identité bien particulière. Il était nécessaire de maintenir le bon rythme. Par ailleurs, je forme un beau duo avec Franck Sémonin. Ces deux hommes au tempérament différent finissent par devenir complices. On n’est pas dans le rapport père-fils, mais plutôt dans une relation grand frère et frère.

Ne craignez-vous pas de vous enfermer dans un rôle?

X.D. – Quand j’ai commencé la série, j’ai toujours voulu développer des projets en parallèle, théâtre, écriture, mise en scène… Tout ce que je fais à côté équilibre ma vie. De plus, le personnage de Bernier a mûri et a gagné en épaisseur. C’est une opportunité de pouvoir vivre une vie parallèle avec ce personnage qui me permet d’être plus sobre et plus posé en tant qu’acteur. Pendant toute la série, j’étais en phase d’évolution. Je suis maintenant un acteur mature. Je pense m’être bonifié comme le bon vin (rire).

Plus d'actualité