[SERIE] Profilage – Saison 5

Devinez qui se profile à l'horizon? La meilleure série française du moment.

1172323

C'est la nouvelle marotte des scénaristes: achever la saison sur un cliffhanger insoutenable. Aux dernières nouvelles, la vie de Chloé Saint-Laurent ne tenait qu'à un fil, à une corde plutôt, puisque la criminologue rousse était sur le point de se pendre pour échapper aux griffes du préfet Carmin. Ouf! On peut recommencer à respirer, à l'inverse de Guillaume Cramoisan qui avait choisi de quitter la série en 2011 (on ne s'en est pas encore vraiment remis!), l'actrice Odile Vuillemin n'a pas l'intention de jeter l'éponge: "Je tiens à ce personnage qui m'a beaucoup apporté. Je ne me lasse pas de Chloé parce qu'elle évolue à chaque saison". Dans cette cinquième fournée, elle risque toutefois de se faire voler la vedette par une autre personnalité totalement atypique, rencontrée lors de la saison précédente. Souvenez-vous, Adèle Delettre était une brillante étudiante en psychologie criminelle devenue agoraphobe suite à l'enlèvement dont elle avait été victime à l'âge de 11 ans, en compagnie de sa sœur jumelle.

Avec des audiences impressionnantes – jusqu'à 8 millions de téléspectateurs sur TF1 – un sacre au Festival de la fiction TV de La Rochelle en 2013, une diffusion dans les pays de l'Est, en Italie, en Israël et au Brésil, Profilage a réussi son pari. En s'inspirant du rôle des "showrunners" en vogue aux Etats-Unis, les auteurs-producteurs travaillent main dans la main avec les réalisateurs, un savoir-faire indispensable pour conserver une cohérence et une unité de ton, de la création de l'histoire à la postproduction. Il suffisait d'y penser. Et de laisser l'inénarrable Chloé Saint-Laurent parfaire l'ouvrage à petits points. De la haute couture, garantie pièces et main-d'œuvre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité