[SERIE] Mad Men – Saison 6

Ses héros ont beau traverser différentes crises, Mad Men garde la tête hors de l'eau.

1084488

Le message est évident. En cela, les premières images de cette saison 6 de Mad Men donnent immédiatement le ton de ces inédits: presque seul sur le sable, les yeux quasiment dans l'eau, Don Draper (Jon Hamm) parcourt L'Enfer de Dante. "Au milieu du chemin de notre vie, lit-il intérieurement, ayant perdu le droit sentier, je me trouvai seul dans une forêt sombre." Tout est dit. Le publicitaire des sixties, héros de cette fresque multirécompensée, est victime d'une crise d'identité. Et c'est par le prisme de sa propre descente aux enfers qu'il nous invite à découvrir l'avant-dernier round du feuilleton. Force est de constater que plus les années ont passé, plus les trames se sont assombries. Il suffit pour s'en convaincre de jeter un œil aux récents événements qui avaient amené Lane Pryce (Jared Harris) à se suicider. "L'argent ne permet pas de garder ces personnages en vie", justifie Matthew Weiner, leur géniteur. D'où cet examen de conscience de la plupart d'entre eux dans ces 13 nouveaux chapitres. "Tous continuent à faire encore et encore les mêmes erreurs, poursuit le scénariste. Ils ne se reconnaissent plus eux-mêmes et se demandent: "Est-ce bien moi?" De fait, une grande partie de cette salve évoque la manière dont ils vont gérer cette dualité." Si les protagonistes plongent dans une certaine déprime, la série, pour autant, se refuse à se laisser emporter par leur déchéance. Au contraire. Fidèle à ses valeurs et à son concept, elle parvient à trouver son équilibre en offrant suffisamment de recul au téléspectateur, afin de lui réserver le soin d'interpréter les différentes situations. Enfin, à mesure que les épisodes s’égrènent, l'intrigue se resserre pour nous conduire vers ce qui sera l'ultime fournée de Mad Men, dont la diffusion vient tout juste de débuter outre-Atlantique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité