Série – Le sang de la vigne

L’acteur rempile pour 4 nouveaux épisodes de sa série œno-policière. À consommer sans modération!

508338

Diffusé pour la première fois en février 2011, Le sang de la vigne a réussi ses épreuves de test tant sur la RTBF que sur France 3 où il rassemble plus de 4 millions de téléspectateurs.

Avec quatre nouveaux épisodes et d’autres en projet, cette série œno-policière est bien partie pour devenir régulière. La clé de son succès réside bien sûr dans le choix de son acteur principal, Pierre Arditi. Depuis l’arrêt soudain de Sauveur Giordano en 2007 après six ans de bons et loyaux services, l’acteur était à la recherche de ce type de rôle: "Une série gentiment récurrente, c’est parfait. Je peux faire du théâtre et d’autres choses sur le côté. Et le public ne doit pas trop subir ma tronche (rire)".

L’autre point fort du Sang de la vigne, c’est sa thématique. Mettre en scène des enquêtes autour du milieu viticole est un pari sur lequel peu de producteurs auraient misé.

Et pourtant… "Le grand public s’intéresse à ce milieu, mais ne le connaît que vaguement. À travers notre série, les téléspectateurs vont directement à la source de la fabrication du vin, découvrent ses richesses. Puis, on tourne dans des endroits vraiment fabuleux. On fait voyager notre public, tout en profitant nous-mêmes de tout ça. Avouez que c’est plaisant!"

Moins plaisant: le pitch de Question d’eau-de-vie, qui ouvre cette nouvelle salve. Suite à un incendie, l’œnologue Benjamin Lebel (Pierre Arditi) sera chargé par une compagnie d’assurances de vérifier que la mort d’un maître de chai (celui qui est responsable de l’élaboration du vin) est bien accidentelle.

Mais très vite, il va constater quelques bizarreries… et mener à nouveau son enquête en solitaire. Même si dans cette série Pierre Arditi reste bien entouré par les seconds rôles (dont celui de la Belge Catherine Demaiffe) que par les guests de plus en plus fréquents (Evelyne Bouix, Christian Vadim, Patrick Bouchitey…).

Sur le même sujet
Plus d'actualité