[SERIE] LE SANG DE LA VIGNE

Benjamin Lebel, alias Pierre Arditi, c'est le rejeton gouailleur qu'auraient aimé avoir Agatha Christie et le caviste Nicolas. Car ce brillant œnologue ne se contente pas d'avoir du nez, il a aussi du flair.

1018136

Ça tombe bien, puisque partout où il passe, les taste-vin trépassent.

Dans cette série d'inédits, il poursuit allègrement ses enquêtes dans les enivrantes régions viticoles de France où le gros rouge qui tache a davantage la consistance du sang que celle du merlot.

Après avoir échappé au pire en Bourgogne dans le premier épisode diffusé vendredi dernier, il se voit contraint de remettre sa double casquette pour affronter la grêle d'ennuis qui s'abat sur la tête d'une vieille connaissance, un homme d'affaires controversé devenu propriétaire de parcelles de vignes en Alsace.

Sur le même sujet
Plus d'actualité