[SERIE] Jusqu’au dernier – Saison 1

Ouf! On a eu chaud, mais on la tient enfin notre traditionnelle série estivale made in France. Un thriller romanesque, un casting d'enfer, que demande le peuple?

1151813

D'emblée, on se sent en confiance. François Velle, le réalisateur, est tombé dans la marmite de la saga familiale lorsqu'il était tout petit, puisqu'il est le rejeton de l'écrivain Frédérique Hébrard (La demoiselle d'Avignon, Le grand bâtre) et de son acteur fétiche, Louis Velle. Il maîtrise si bien son affaire que les producteurs de Bones lui ont confié la réalisation de plusieurs épisodes des saisons 5 et 6. Rien que ça. Il renoue ici à la fois avec la french touch et avec les vieilles copines, Brigitte Fossey, l'héroïne du Château des oliviers, la série adaptée du roman qu'il a coécrit avec Môman, ainsi que Marie-Christine Barrault, figure centrale du Grand bâtre. A leurs côtés, outre des pointures telles que Stéphane Freiss et Jean-Claude Bouillon, on découvre d'autres têtes familières, Valérie Karsenti (Scènes de ménages), Flore Bonaventura (La source) et Lionnel Astier (Kaamelott).

Tout ce petit monde se retrouve mêlé à l'assassinat de Fred Latour, le jour de son anniversaire. Les trois femmes de sa vie, sa mère, sa femme et sa fille, vont s'unir afin de le venger. Pour comprendre le mobile du crime, elles devront élucider un mystère vieux de 30 ans, la mort du père de Fred, alors maire de Marseille. Durant six épisodes, les nostalgiques de la belle époque des Cœurs brûlés, de Zodiaque ou d'Un été de canicule vont pouvoir kiffer la vibe grâce à une intrigue solidement ficelée, des rebondissements en cascade, des secrets de famille, des gentils qui ressemblent à des méchants ou inversement et une pléiade d'excellents comédiens qui se déchirent sous le soleil du Midi.

Sur le même sujet
Plus d'actualité