[SERIE] Jusqu’au dernier – Saison 1

Flore Bonaventura est loin d’être une comédienne plante verte. Et fait la bonne fortune du petit écran.

1155759

Suite cette semaine de Jusqu’au dernier, la saga policière de l’été, dont on connaîtra le dénouement la semaine prochaine. Au sein de cette famille de femmes bouleversées par la mort mystérieuse de "l’homme de leur vie", Flore Bonaventura (Malgré-elles, La source) campe Sybille, la benjamine et fille du défunt. Rencontre au dernier Festival télé de Monte-Carlo.   

Vous aimez jouer pour la télévision?

FLORE BONAVENTURA – Je ne veux pas me poser ce genre de question. J’essaie de défendre des personnages avec le plus de justesse possible. Après, les gens me donnent l’image qu’ils veulent, peu m’importe. Aujourd’hui le clivage entre télévision et cinéma est un peu dépassé. On a vu Fanny Ardant, il y a quelques semaines, dans la série Résistance. Pour ma part, j’ai aussi la chance d’être maintenant plus sollicitée au cinéma. On me verra bientôt dans Les souvenirs de Jean-Paul Rouve.

 

Quel rapport entretenez-vous avec Sibylle?

F.B. – J’incarne un personnage plus jeune que moi. Il y avait un vrai boulot à faire pour lui apporter une certaine fraîcheur. J’ai 25 ans, je ne suis pourtant pas une vieille dame… (Rire.) Mais il y a quelque chose de différent dans les émotions et dans ce que l’on dégage quand on a quelques années de moins. il fallait retrouver toute la naïveté qu’on peut avoir à 20 ans. Ça n’était pas toujours évident à bien faire passer.

Il n'y aura pas de suite à La source. Déçue?

F.B. – Franchement, non. Le dernier épisode de la série laissait la porte ouverte, mais pour moi, l’histoire était bouclée. Cela aurait été dommage que mon personnage devienne un agent de la DCRI. Ça m’aurait certainement moins plu… 

Sur le même sujet
Plus d'actualité