[SERIE] The Hour

Le trio anglais de l'émission d'info The Hour se mue en quatuor pour cette ultime saison. Nous les avions rencontrés en 1956. Alors que la BBC lançait sur son antenne The Hour, une émission d'investigation destinée à dépoussiérer l'info sur la télévision publique british.

986125

C'est peu dire que la mission était d'envergure. Pourtant, il faut bien avouer que les trois héros de cette série anglaise ne s'en sont pas trop mal tirés. Mais pas question de les laisser se reposer sur leurs lauriers. D'autant plus qu'un an plus tard, et en plus d'une concurrence qui se veut de plus en plus féroce, il y a du laisser-aller dans l'air: Hector Madden (Dominic West, Sur écoute), le présentateur-vedette du programme, fait preuve d'une insupportable nonchalance alors qu'il savoure à pleines dents sa notoriété. Bel Rowley (Romola Garai, Emma), la productrice, éprouve quelques difficultés à maintenir "The Hour" à flot. Tandis que Freddie Lyon (Ben Wishaw, Skyfall), ce reporter audacieux viré précédemment, est appelé à la rescousse par le nouveau boss des news de la chaîne, Randall Brown (Peter Capaldi, le nouvel interprète de Doctor Who). Ensemble, ce quatuor nouvellement formé devra couvrir une actualité on ne peut plus chargée. Dans ces six épisodes inédits, et après avoir fait face à la crise du canal de Suez au cours de la saison 1, l'équipe va ainsi rapporter cette fois-ci les tensions liées à la guerre froide. Entre autres. Toujours aussi remarquable dans sa reconstitution de l'époque, le feuilleton a cependant été annulé outre-Manche en raison d'audiences décevantes. La faute peut-être à une ambiance trop pesante et à quelques longueurs, ici et là. Reste que l'arrêt de The Hour a surpris ses concepteurs, convaincus de pouvoir développer une suite. Ils ont depuis bénéficié d'une petite revanche en récoltant l'Emmy Award du meilleur scénario pour une mini-série. Maigre consolation.

Sur le même sujet
Plus d'actualité