Série Harry’s Law

Elle en a refusé, des rôles à la télé. Avec celui d’une avocate sarcastique, Kathy Bates aurait-elle enfin trouvé chaussure à son pied?

332392

À bientôt 64 piges, Kathy Bates n'en a plus rien à faire des étiquettes qu'on veut bien lui coller. "De toute manière, je suis déjà marquée au fer rouge par Misery", évacue-t-elle quand on l'interroge à ce sujet. N'empêche que son rôle dans ce film de 1990 lui avait valu un oscar. Ça ne se renie pas. Mais aujourd'hui, sa carrière lui sert avant tout à se faire plaisir. Et peu importe ce qu'en pense le public. Ça tombe bien car ce personnage qu'elle incarne dans Harry's Law n'a pas été conçu pour être apprécié des spectateurs. La démarche peut paraître curieuse. Mais, après tout, pourquoi pas? Le petit écran est déjà peuplé de salopards adulés par le public: Dr House, Dexter

Bates interprète donc ici une avocate peu amène. "Harriet Korn excelle dans son métier, détaille David E. Kelley (Ally McBeal), le concepteur de cette fiction judiciaire. Son problème, c'est qu'elle frôle le zéro pointé en ce qui concerne les relations humaines. C'est d'ailleurs ce vide qu'elle va tenter de combler, alors qu'elle entame une nouvelle étape dans sa vie." Sa recette pour se rendre utile: défendre les plus démunis. Pour contrebalancer son aura négative, "Harry", comme on la surnomme, est entourée de toute une pléiade de seconds rôles lumineux. Notamment la formidable Brittany Snow, sous-employée dans le rôle de Jenna, une assistante.

Pour donner une touche encore plus humoristique à l'ensemble, les bureaux de la conseillère juridique lui servent également à tenir… un magasin de chaussures! Allez comprendre… Adoubé dans un premier temps par le public US, Harry's Law ne renouvelle pourtant pas le genre et peine à nourrir l'intérêt du téléspectateur. Ses audiences américaines, alors que la saison 2 bat son plein, sont d'ailleurs aujourd'hui en chute libre. Affaire classée?

h Sébastien Barké

Sur le même sujet
Plus d'actualité