[SERIE] Falco S2

Après une saison 1 très réussie, Falco revient pour six épisodes inédits. Au menu, des enquêtes, mais aussi des insomnies, des angoisses et des rêves de vengeance…

1100700

Dans les épisodes précédents, un flic se réveille d’un profond coma, après avoir reçu une balle dans la tête lors d’une intervention qui a mal tourné, vingt-deux ans plus tôt. Pendant ce qui lui a semblé être une absence de vingt secondes, son épouse s'est recasée, sa fille est devenue adulte, le boulot et la société ont totalement changé. Lui pas. Falco doit réapprendre à vivre, à bouger, fait connaissance avec sa fille et, après bien des flashes, finit par se souvenir des circonstances qui lui ont valu ce coma prolongé. C’est son meilleur ami, Jean-Paul Ménard, qui lui a tiré dessus. Sans être très originale (il s’agit d’ailleurs du remake de Mick Brisgau), Falco rafraîchit pourtant la fiction policière française. Volontairement plus sombre que la série allemande dont elle s’inspire, elle pose de manière quasi philosophique la question de notre utilité au monde à travers un Sagamore Stévenin très habité.

Cette deuxième saison ne devrait pas décevoir ceux qui ont aimé la première. Les scénaristes Clothilde Jamin et Olivier Dujols maintiennent le cap et le ton. Chaque enquête trouve une résonance chez Falco tandis qu'il entreprend de découvrir qui est vraiment le commissaire Ménard (Arno Chevrier), avec l’aide de son jeune coéquipier Chevalier (Clément Manuel). Mais bien sûr cette traque pourrait révéler une vérité complexe… Lancinante et décalée, l'odyssée de Sagamore Stévenin nous intrigue et nous entraîne dans les affres de son personnage en proie à la peur et au désir de vengeance. Et, cerise sur le gâteau, on va assister cette saison à des retrouvailles familiales entre Sagamore et son père Jean-François Stévenin dans un face-à-face à la Will Graham et Hannibal Lecter.

Sur le même sujet
Plus d'actualité