Série: The Event

Une série inédite qui a vraiment de la gueule. Mais qui frustre, aussi.

216455

Après Lost, Invasion ou encore Flash Forward, on croyait le filon des multiples mystères définitivement tari pour les séries télé. On s'en réjouissait, même. Pourtant, on s'était sacrément fourré le doigt dans l'œil. A la rentrée 2010, avec The Event qui envahit RTL-TVI ce soir, la télé américaine s'essayait une nouvelle fois au jeu des trop nombreuses intrigues. Mais promis, pas question de jouer avec nos nerfs! "Nous avons veillé à ce que les téléspectateurs ne se sentent jamais perdus, afin qu'ils puissent apprécier l'histoire, assurait alors Evan Katz, ex-producteur de 24 heures chrono. Un brin de mystère, ça ne fait jamais de mal. En revanche, nous nous interdisons d'être confus!"

C'est vite dit. Parce que force est de constater qu'une impression de flou artistique règne sur les premiers épisodes. Un début de série dans lequel on va suivre le destin de plusieurs personnages qui finiront par se croiser. A commencer par Sean Walker (Jason Ritter, Parenthood), dont la fiancée vient d'être kidnappée. Viennent ensuite le président des Etats-Unis, Elias Martinez (Blair Underwood, En analyse), qui échappera de peu à une tentative d'assassinat; mais aussi la mystérieuse Sophia (Laura Innes, Urgences), clé de voûte du complot qui se dessine en toile de fond.

Sa vitesse de croisière, The Event l'atteindra pleinement à mi-saison. Une fois que ses enjeux seront clairement définis. Mais de quel Event ("événement") parle-t-on, au juste? Impossible de le dévoiler, sous peine de gâcher la surprise. Tout juste peut-on révéler qu'il donne dans le déjà-vu. C'est sans doute d'ailleurs pour cette raison que la série ne s'est pas poursuivie au bout de ses 22 épisodes. Dommage, car l'image finale, qui nous laissera sur notre faim, était prometteuse. Les deux épisodes de ce soir seront suivis des deux suivants, mercredi à 22h00.

Sur le même sujet
Plus d'actualité