[SERIE] 24H chrono – Saison 8

RTL-TVI dégaine ce qui devait être la fin de 24 heures chrono. Jack is back!

1110478

Jack Bauer est à la bourre. On a pourtant connu l’increvable agent américain plus ponctuel. Alors qu’il vient tout juste de renaître de ses cendres outre-Atlantique, à l’occasion d’une saison 9 raccourcie de 12 épisodes, RTL-TVI exhume enfin la huitième année de ses exploits, datée de 2010. Mieux vaut tard que jamais. A l’époque, ce round inédit en clair devait acter la fin des aventures du casse-cou. Finauds, les scénaristes s’étaient refusés à faire mourir leur héros. Au grand soulagement de Kiefer Sutherland, son interprète. "C’est quelque chose que les aficionados n’auraient pas accepté, affirme l’acteur. Et, honnêtement, je ne l’aurais pas toléré non plus."

A ce stade, se rafraîchir la mémoire n’est peut-être pas un luxe. Précédemment, le dur à cuire avait été traîné devant les tribunaux pour répondre de ses nombreux délits commis alors qu’il bossait pour la CAT (Cellule antiterroriste). On s’en doute, il était finalement parvenu à se sortir de ce guêpier. En parallèle, la série s’articulait également autour des soucis de la présidente des Etats-Unis (Cherry Jones). Aujourd’hui, on le retrouve alors qu’il en a ras la casquette. Prêt à démarrer sa nouvelle vie de retraité. Mais l’appel du danger est, pour lui, irrésistible. Et le voilà désormais bien décidé à tout faire pour permettre à un accord de paix d’être signé.

Fidèle à son concept initial, cette huitième fournée de 24 heures chrono va donc déployer ses multiples intrigues en temps quasi réel, sur une journée, à raison de une heure par chapitre. En tentant encore une fois, et avec succès, de rendre accro le téléspectateur dès les premières minutes de cette mission. Bien sûr, tout ça est un peu gros. Mais après tout, Jack Bauer fait partie de ces plaisirs coupables auxquels on s'adonne sans état d'âme.

Sur le même sujet
Plus d'actualité