Secrets d’histoire: Claude Monet, jardins secrets à Giverny

Le peintre préféré des Français cachait un caractère sombre et colérique. Portrait de l’homme derrière l'impressionniste.

59024

En janvier dernier, la rétrospective que le Grand Palais consacrait à Claude Monet s'est soldée par un incroyable succès: près de un million de visiteurs, un record en France depuis l’exposition Toutankhamon de 1967. C’est dire si le maître de l’impressionnisme continue de drainer les foules. Peintre préféré des Français (mais pas seulement), l’artiste a, comme souvent, éclipsé l’homme.

Ce nouveau numéro de Secrets d’histoire s’attache à en percer les zones d’ombre, révélant un Monet récalcitrant et parfois dépressif, loin de la quiétude de ses peintures. Un enfant rebelle, devenu un caricaturiste de talent jusqu’à ce que le peintre Eugène Boudin ne vienne ouvrir son regard en l’initiant à la peinture en plein air. Quelques années plus tard, l’exposition de son tableau Impression soleil levant suscite des commentaires moqueurs, comme ceux du critique Louis Leroy dont le jeu de mots sur le titre de l’œuvre donnera finalement son nom au mouvement.

Suivant une trame thématique pas toujours d’une grande limpidité, Stéphane Bern nous emmène de Giverny (où se situent la maison et les jardins du peintre) aux falaises d’Etretat en passant par les canaux de Venise. Une jolie façon de pénétrer l’univers du peintre, sa passion des couleurs, des jardins, de l’eau… et sa quête obsessionnelle d’une beauté et d’une lumière absolues. Malgré un commentaire un peu convenu, le document fourmille d’anecdotes, comme ce tableau de Cézanne que Monet gardait retourné contre le mur, car il se jugeait incapable d’atteindre une telle perfection. Les interventions des invités éclairent intelligemment le personnage, bourru cyclothymique, veuf à deux reprises qui se retrouva à la tête d’une drôle de tribu recomposée de huit enfants.

30 août: France 2 20h35 – Secrets d'histoire: Claude Monet, jardins secrets à Giverny

Sur le même sujet
Plus d'actualité