Secret Story 7

La 7e saison de Secret Story qui débute ce 7 juin sera placée sous le signe du chiffre… 7. Voici donc 7 bonnes raisons de (ne pas) rater ça. 

874283

1) On sait que le contrat qui liait Benjamin Castaldi à TF1 a été rompu il y a quelques semaines. Il pourrait donc s’agir du dernier Secret Story animé par le gardien infatigable des lieux. Bizarrement, jusqu’ici, aucune manif de protestation n’a encore été organisée en France…

2) Après une 6e saison plus que décevante (ni drôle, ni sexy, ni surprenante), TF1 a promis "plein de surprises", des secrets "plus compliqués à cacher" et des candidats "hyper-stratèges". Résumons: ce sera comme d’habitude.

3) Le chiffre 7 dictera les règles du loft. Il y aura, par exemple, 7 mystères à résoudre avant que le secret de la maison ne se dévoile. Et bien sûr, pour y parvenir, chaque candidat pourra utiliser à son gré ses 7 neurones.

4) Un ascenseur fera son apparition. Pour faire quoi? Servir de passage entre des "pièces secrètes" toujours plus nombreuses. Objectif: faire en sorte que "les candidats perdent leurs repères", s’amuse TF1. Pas de doute: nos chers cobayes de laboratoire vont encore en voir de tous les couloirs…

5) La notion de "direct" sera renforcée lors des prime times hebdomadaires. Il y aura encore plus de jeux et de défis lancés par la Voix, ainsi qu’une interactivité accrue via les inévitables réseaux sociaux. Let’s tweet again.

6) La gagnante de l’édition précédente, Nadège Lacroix, intègre la "Secret Team" de la désormais célèbre After où tous les clashs sont permis. Elle y apportera sa science (oh ça va: on peut rigoler) aux côtés d’Adrien Lemaître et de… Castaldi.

7) Les rumeurs vont bon train sur les premiers secrets. On annonce notamment une candidate qui aurait survécu aux attentats du 11 septembre (coup de bol: elle se trouvait à Lille à ce moment-là). Bref, voilà encore une saison qui s’apprête à nous jouer des tours…

Sur le même sujet
Plus d'actualité