Salut les copains, les années yéyé

En quatre épisodes, Salut les copains replonge nos têtes et nos jambes dans une époque formidable.

728059

Lors des premières éclaircies de l'été 2011, France 3 nous offrait en exclusivité un passionnant voyage dans l'ère sautillante des transistors et des jupes courtes.

Organisée par un grand spécialiste des yéyés, Pascal Forneri (qui a notamment créé et réalisé trois saisons de Do you do you scopitone), cette escapade est aujourd'hui proposée sur La Une, le temps de quatre rendez-vous de 110 minutes au doux parfum de nostalgie.

Il fallait bien ça pour évoquer plus de quinze années de pure insouciance, de déhanchements fougueux et d'irrespect vestimentaire qui, entre 1959 et 1976, ont tout simplement posé les premières pierres d'un genre désormais sans âge: la musique pop.

Salut les copains, c'est à la fois une émission de radio mythique et un magazine qui a vu défiler Elvis, Polnareff et les Beatles sur sa couverture.

Mais c'est aussi une aventure humaine bourrée d'anecdotes croustillantes, qui seront décortiquées au kaléidoscope dans cette série de documentaires à la B.O. forcément électrique.

Des retrouvailles incontournables avec Vartan, Clo-Clo, Hallyday, Gall, Dutronc, Sheila et tous les autres, qui ont bénéficié d'une attention très particulière.

En effet, le phénomène SLC est ici raconté de l'intérieur, dans les décors reconstitués de l'époque. Le studio de radio, la rédaction, la salle de shooting pour les photos ou les scopitones…: tout a été recréé pour qu'on ait l'impression d'y être.

Les premiers mots de l'histoire? Il était une fois, en France, un amoureux de musique américaine nommé Daniel Filipacchi, qui comprend avant tout le monde que les collégiens et les lycéens vont bientôt se préoccuper d'autre chose que de leurs devoirs.

Et, en quelques mois seulement, transformer leurs petites frustrations en grande mutation sociale…

Sur le même sujet
Plus d'actualité