Roumanoff, telle quelle

Elle a fêté ses 45 printemps en septembre dernier et, il y a 25 ans, elle écrivait son premier one-woman-show, parée de sa robe rouge et de ses Pepso-dents.

29061

Ses spectacles cartonnent, ses canulars téléphoniques font un tabac sur Europe 1, et ses chroniques On ne nous dit pas tout enchantent les téléspectateurs dominicaux chez Michel Drucker. À l'heure où la fameuse "relève" semble débarquer de toutes parts, Anne Roumanoff peut se vanter de s'être façonné une image ultrareconnaissable.

Une image ambiguë, aussi, a estimé France 3 qui, pour mieux cerner ce personnage coloré, en a brossé un portrait inédit. Les intervenants s'inclinent: il fut un temps où Roumanoff voyait vraiment rouge, qualifiée de gourde bobo ou de nunuche parigote. Mais tous sont d'accord sur un point: à force de travail et d'énergie, l'humoriste s'est imposée comme l'un des piliers de la scène française. En 110 minutes, voici pourquoi elle est toujours là, avec un rêve d'enfance comme fil rouge… – N.B.

2 mai: France 3 20h35 – Roumanoff, telle quelle

Sur le même sujet
Plus d'actualité