Revenge, saison 3

Personnage-clé de Revenge, Nolan Ross est un type complexe. Rencontre avec son interprète.

1322735

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est imprévisible. Et ce n’est pas cette salve inédite qui viendra nous contredire. Depuis ses premiers pas dans Revenge, aux côtés d’Emily Thorne (Emily VanCamp) – cette orpheline qui entend venger le meurtre de son père commandité par une famille aisée -, Nolan Ross n’a eu de cesse de surprendre. C’est que ce petit génie de l’informatique a de la ressource quand il s’agit d’aider sa complice. Gabriel Mann, l’acteur qui l’incarne, nous en parle.

Votre rôle est devenu incontournable. C’est une surprise?

GABRIEL MANN – J’étais très nerveux au début. Avant de travailler sur cette série, j’avais plus l’habitude de fréquenter les plateaux de ciné que ceux de la télé. Bosser sur un long métrage, c’est confortable. Parce qu’on connaît le fin mot de l’histoire. Ça permet de peaufiner son jeu. Là, j’arrivais dans un univers incertain. Pour tout vous dire, ma première préoccupation était de survivre à la première fournée. Honnêtement, j’ignorais ce qui allait advenir de Nolan. Je pense qu’au final, les scénaristes ont été attentifs aux réactions des téléspectateurs. C’est par rapport à ces retours qu’ils sont parvenus à le définir et à le rendre populaire.

On le sait bisexuel. Mais cette sexualité n’est-elle pas avant tout une arme?

G.M. – C’est bien vu. Je crois toutefois qu’il l’utilise aussi pour se protéger. C’est un écorché vif. Il lui faudra encore du temps pour aimer vraiment. Mais ça reste quelqu’un qui suit son cœur. Peu importe qu’il se soit entiché d’une fille ou d’un garçon. Même si je suis persuadé qu’il s’épanouirait davantage au bras d'une femme.

La saison 3 révélera-t-elle enfin son passé?

G.M. – Chaque année apporte son lot d’éléments. Mais effectivement, dans ces inédits, on en saura un peu plus sur ses motivations et sur qui il est réellement.

Sur le même sujet
Plus d'actualité