Rénovations: les réalités du terrain

Questions à la une enquête dans le labyrinthe des arnaques, primes et bonnes pratiques en matière de rénovation.

1226651

En Belgique, le secteur du bâtiment figure dans le peloton de tête des acteurs économiques. A tel point que sur les 800.000 entreprises qui ont un numéro de TVA, plus de 100.000 appartiennent de près ou de loin à la construction. Chaque année, ce nombre augmente, et au cours de la dernière décennie, la rénovation de bâtiments s'est confortablement installée au cœur de leurs activités. En 2012, 28.000 permis de bâtir concernent la rénovation de maisons ou d'immeubles non résidentiels. Un chiffre en baisse, par rapport aux dernières années, mais qui demeure alléchant pour le secteur. Puisqu'il est de plus en plus difficile pour les jeunes d'assumer les coûts de l'achat d'un terrain et la construction de A à Z d'une maison, nombreux optent pour l'acquisition d'un bien plus ou moins endommagé qu'ils vont retaper. S'ensuit une longue route, entre le rêve de moduler un lieu à sa façon et la réalité du terrain.

Questions à la une a rencontré plusieurs "rénovateurs" ayant essuyé désillusions (abandons de chantier, retards, faillites soudaines) et arnaques. Pour nous préparer, l'émission passe en revue les trucs et astuces pour réussir son projet et collecte les points de vue d'entrepreneurs enthousiastes. Mais trouver la bonne société pour réussir son projet ne suffit pas. Il faudra aussi tracer son chemin dans la jungle des primes et subsides. Et comprendre leur évolution sous la nouvelle législature. Questions à la une défriche le tout et nous présente un métier d'un nouveau type: chasseur de primes à la rénovation.

Sur le même sujet
Plus d'actualité