Questions à la une: De Wever-Magnette, un combat des chefs?

Un Questions à la une avec dissections d'Anversois, de Carolos et d'hommes politiques à l'appétit féroce et… insatiable.

814913

Dans le coin jaune, représentant la N-VA et la plus grande ville de Belgique, Bart De Wever. Dans le coin rouge, leader du parti socialiste et de la métropole de Charleroi, Paul Magnette. Faut-il s’attendre à un combat de titans politiques dans le Questions à la une de ce soir? Non, plutôt aux portraits croisés de deux hommes forts, qui affichent des idées très différentes mais aussi des trajectoires étonnamment proches.

"Il s’agit de deux jeunes quadras, dirigeants de grands partis et à la tête de communes très importantes, évoque Danielle Welter qui a réalisé ce numéro spécial en compagnie de Sacha Daout. Nous les avons suivis durant un mois, tant dans leur gestion communale que dans leur fonction de président de formation politique. Paul Magnette n’a pas encore le statut de superstar de De Wever mais il apprend très vite. En entrevue, il sait se mettre des gens dans la poche. Tous deux suivent des chemins parallèles. Et, en même temps, ils se servent du parti de l’autre en tant qu’exemple négatif pour pouvoir prospérer."

Les reportages présentés dans le magazine de Bruno Clément ne seront toutefois pas uniquement centrés sur ces cadors de la politique belge. Charleroi et Anvers feront également l’objet d’un focus particulier.

"On s’est aussi intéressés aux citoyens et aux acteurs de la vie socioéconomique de ces deux localités, précise le présentateur de Questions à la une. Ces villes seront en quelque sorte notre laboratoire d’étude des différents enjeux politiques à quelques encablures des élections législatives de 2014."

Sur le même sujet
Plus d'actualité