Quai des Belges: Les 50 ans de l’Insas

L'ouverture de l’Institut supérieur des arts du spectacle et des techniques de diffusion (INSAS) date de 1962, mais l’idée trottait dans la tête de Raymond Ravar, le premier directeur du lieu, depuis belle lurette.

785271

Dès les années 50, ce passionné de théâtre et de télévision se rend en Tchécoslovaquie et aux États-Unis pour voir comment les professionnels de l’image et de la mise en scène y sont formés.

En 1959, Hiroshima mon amour bouscule les critiques et le public. À l’ULB, un séminaire est organisé pour décortiquer le langage cinématographique d’Alain Resnais.

Trois ans plus tard, aidé par André Delvaux, Ghislain Cloquet et Jean Brismée, Ravar décide de transformer cette réflexion en école. Les premiers mots du scénario de l’Insas sont écrits. Hadja Lahbib nous raconte la suite, soit 50 années d’une aventure où l’on croise des héros nommés Jaco Van Dormael ou Chantal Ackerman…

Sur le même sujet
Plus d'actualité