Palme, une huile qui fait tache

L’huile de palme serait-elle le nouveau mal de notre siècle? Une chose est sûre, il faut s’en méfier.

872207

D’autant qu’elle s’infiltre partout. Obtenue à partir du fruit du palmier, cette graisse végétale permet de rapporter gros aux industriels de l’agroalimentaire. Son principal atout? Être quatre fois moins chère que le beurre.

Il n’en fallait pas plus pour que cette matière, riche en acides gras saturés, se retrouve dans nos assiettes ainsi que dans les produits ménagers et autres cosmétiques. Certains consommateurs en absorberaient jusqu’à 2 kilos par an.

Problématique quand on sait qu’en grande quantité, elle peut exposer à un risque de maladie cardiovasculaire. Sans compter la déforestation massive qu’implique la monoculture du palmier.

Sur le même sujet
Plus d'actualité