Nucléaire, la grande explication (documentaire)

Quel choix opérer entre sécurité et richesse énergétique? Nucléaire, la grande explication se penche sur le cas de la France, pays accro au nucléaire…

939487

A Fukushima, les autorités japonaises se dépêtrent, plus de deux ans après la catastrophe, avec d'incessantes fuites d'eau radioactive, dont les proportions sont aussi gigantesques que préoccupantes. Si elles ne représentent un danger écologiques et sanitaires important que pour les eaux immédiatement environnantes de la centrale, elles trahissent surtout l'incapacité de la firme Tepco, exploitante de Fukushima, à reprendre la situation en main de façon durable. En Europe, l'accident de Fukushima a déclenché de nombreuses manifestations. L'Allemagne a ainsi précipité sa sortie du nucléaire, planifiée pour 2022. Une solution envisageable, puisque seuls 22% des besoins énergétiques du pays sont couverts par le nucléaire. En France, la donne est sensiblement différente. Nicolas Sarkozy, lui, a refusé toute remise en question du modèle énergétique français. Pourtant, après Fukushima, 57% de la population s'estimait contre le nucléaire, une première dans un pays entièrement converti à l'atome. 78% de l'énergie française provient en effet du nucléaire. Un chiffre colossal qui bloque actuellement toute voie de sortie vers une alternative sûre et efficace. Nucléaire, la grande explication reprend cet épineux débat de société en son cœur: quel équilibre trouver entre indépendance énergétique et sécurité collective? En tête, on garde bien sûr Tchernobyl, dont les conséquences demeurent bien souvent voilées, mais aussi le spectre d'une technologie qui n'est pas encore maîtrisée par ses créateurs. Les aficionados de l'atome rétorquent: expurger la France de ses réacteurs pourrait bien affaiblir grandement le pays. Alors?

Sur le même sujet
Plus d'actualité