Minisérie: Millénium: Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

Vive la minisérie adaptée des romans de Larsson, plus complète que les films.

211345

Avec un tel succès – 63 millions de livres écoulés à travers le monde! , une mise en images de la saga Millénium de Stieg Larsson était inévitable. Il y a donc eu, d'un côté, trois adaptations cinématographiques sorties chez nous entre 2009 et 2010. De l'autre, six épisodes d'une minisérie déjà diffusée sur Be TV, où chacun des trois livres du Suédois, décédé en 2004, a été transposé en deux parties de 90 minutes. Tout cela peut prêter à confusion. Mais ces deux adaptations scandinaves ne sont pourtant qu'une seule et même production, destinée dès l'origine à être distribuée au cinéma comme à la télévision.

C'est donc Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, la première enquête du journaliste Mikael Blomkvist (Michael Nyqvist) et de la pirate informatique Lisbeth Salander (Noomi Rapace), que RTL-TVI nous propose de découvrir ce soir. Deux épisodes au cours desquels le reporter et la hackeuse gothique sont amenés à enquêter sur le meurtre d'une jeune femme, perpétré il y a plus de quarante ans. Sombres et violents, ces chapitres inauguraux comportent donc une demi-heure de scènes totalement inédites dans les salles. "Sur ce point, la série apparaît comme plus proche des livres, confirme Michael Nyqvist. Elle est bien plus complexe, et met davantage en avant la société suédoise."

Fidèle à l'univers dépeint dans les romans, on retiendra aussi de cette transposition le talent de Noomi Rapace, totalement méconnaissable dans le rôle de Lisbeth. Avant les tournages, pourtant, la comédienne s'avouait sceptique: "Les attentes étaient telles autour de ce projet que j'étais persuadée que le public rejetterait notre travail". Il n'en a rien été. Et la qualité de cette minisérie est si élevée que la version ciné US risque de souffrir systématiquement de la comparaison avec son aînée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité