Mildred Pierce

Kate Winslet fait faux bond au grand écran, le temps d'une mini-série. Pari gagnant!

725761

Depuis qu'elle a plongé dans le grand bain avec Titanic en 1997, Kate Winslet ne se mouille plus. Sa carrière, elle la gère (au gré de ses envies, certes) comme un portefeuille d'actions. Et ça marche: ses personnages ont valu à l'Anglaise d'être nommée trois fois aux Oscars entre 2002 et 2007 (elle y avait déjà été citée en 96 et 98), et lui ont même permis de rafler la mise en 2009 pour The Reader.

Autant dire que son incursion sur le petit écran est un savant calcul. Avec Mildred Pierce, la comédienne a vite pris conscience qu'elle tenait là une occasion en or. Après tout, Joan Crawford, la dernière comédienne en date à avoir endossé le rôle de Mildred, avait obtenu un oscar en 1945 pour sa performance.

Kate Winslet n'a désormais plus qu'à remonter ses manches pour prendre la relève. Mais hors de question pour elle de se laisser influencer par la précédente interprète… "J’ai cessé de regarder le film au bout de cinq minutes, avoue Winslet. Je ne voulais pas être marquée par le jeu de Joan. Je souhaitais pouvoir incarner ce personnage à ma manière, de la façon dont je la percevais, tout en restant fidèle aux écrits du roman original de James M. Cain."

Et c'est effectivement de manière très personnelle qu'elle s'approprie le rôle de cette femme au bord de la crise de nerfs qui, après avoir été cocufiée par son mari, décide de quitter son foyer pour élever seule ses deux filles. Une décision extrêmement risquée, alors que les Etats-Unis subissent de plein fouet la dépression des années 30. Mise en image par Todd Haynes (Loin du paradis), cette saga en cinq épisodes soigne ses intrigues jusqu'à l'obsession, d'où parfois une impression de lenteur. Qu'importe: le résultat est poignant. Et a offert, sans surprise, un Golden Globe (les Oscars de la télé) à l’actrice anglaise.

Sur le même sujet
Plus d'actualité