Matière grise: Bâiller n’est pas aussi anodin qu’on pourrait le croire

Attention, vous risquez de bâiller devant votre télévision ce soir. Non pas que le dernier sujet de Matière grise soit ennuyeux, mais parce qu'il aborde le bâillement qui, à sa simple évocation, devient contagieux.

640966

Rien qu’en lisant ces lignes, vous avez sans doute envie de bâiller, envie d’autant plus étrange qu’elle est irrépressible. Mais pourquoi avons-nous ce réflexe 240.000 fois au cours de notre vie, déjà même à l’état d’embryon dans le ventre de notre mère? Et à quoi cela peut-il servir?

Bien plus qu’un signe de fatigue, le bâillement, dont tous les vertébrés, mammifères, poissons et oiseaux sont des adeptes, est un signal envoyé par le corps pour accompagner les différents changements de rythme.

Ainsi, on bâille lorsqu’on a faim puis lorsqu’on est rassasié, lorsqu’on a sommeil puis lorsqu’on vient de se réveiller. On associe même parfois ce geste à la sexualité, comme le documentaire de Matière grise tentera de l’expliquer. Ce soir, vous allez enfin découvrir ce qui ce cache derrière ce réflexe quotidien qui fait toujours un bien fou.

Sur le même sujet
Plus d'actualité