MasterChef rouvre ses fourneaux. Deuxième service. Miam!

La recette était simple: une poignée de cuisiniers amateurs fraîchement cueillis dans un casting français, une brochette de défis sauce compétition, et un bouquet de gros plans sur des mets alléchants, le tout saupoudré de remarques très grinçantes de la part d'un jury impitoyable.

58066

Tel était le menu servi par TF1 à ses téléspectateurs l’automne dernier. En moyenne, près de 6 millions d’entre eux ont dégusté – et visiblement savouré. D'où l'obligation de remettre le couvert d'une deuxième édition, malgré quelques critiques sur l'un ou l'autre aspect de ces fourneaux de l'enfer. Et la production en a tenu compte.

Cette deuxième édition verra à nouveau s’affronter 100 candidats que l’on découvrira dès ce jeudi. Choisis parmi 24.000 personnes, ils seront soumis à des épreuves techniques et culinaires, et devront essuyer la critique d’un jury expérimenté, inchangé par rapport à l’année passée. Les chefs étoilés Frédéric Anton et Yves Camdeborde et le critique culinaire Sébastien Demorand ont toutefois promis de prodiguer des conseils lorsqu’ils devront juger les prouesses de ces apprentis cuisiniers. Pas question d’être plus indulgent ou moins rigoureux que la saison dernière! Mais en tout cas moins cassant. Carole Rousseau, qui chapeaute à nouveau l’émission, sera là pour veiller au grain, mais avec moins de froideur.

Chaque semaine, tests d’invention, de reconnaissance, boîtes mystères ou épreuves par équipes seront au programme des candidats. Des chefs de renom, tels Anne-Sophie Pic ou Pierre Hermé, viendront aussi les défier sur l’une de leurs recettes fétiches. La production a, par ailleurs, préparé une série de nouvelles épreuves extrêmes aux quatre coins du monde. Qui saura réaliser la meilleure assiette au pic du Midi ou au sommet d’un gratte-ciel new-yorkais?

À la fin de cette première soirée, nous connaîtrons déjà les noms des 20 cuisiniers choisis pour intégrer l’Atelier. Parmi eux se trouve le MasterChef 2011, qui remportera, outre un chèque de 100.000 €, une formation de 6 mois chez Lenôtre et la publication d’un livre de cuisine. Enfin, la production a resserré la durée de chaque marathon culinaire hebdomadaire. On ne veillera plus jusqu'à minuit pour entendre la sentence finale mais, promis, au plus tard jusqu'à 23h15. Et pour ceux qui en voudraient encore, ce premier prime time sera suivi d’un documentaire inédit sur le parcours des candidats de la première saison depuis la fin de l’émission. Les semaines suivantes, le magazine MasterChef se met à table sur les coulisses de l'édition 2011 servira de dessert à chaque étape.

TF1 20h45: MasterChef

Sur le même sujet
Plus d'actualité