Massacre à Belo Horizonte

Dans un spectacle sans précédent, l'Allemagne a laminé hier le Brésil avec un lourd 7-1 et s'est placé première pour la finale. Qui empêchera encore cette machine à marquer d'emporter le titre mondial?

1140723

L'équipe de Joachim Löw a emmené le monde du football dans une nuit historique. Nous avons vu une équipe qui a imposé un rythme effréné et placé l'adversaire dès la première minute sur la défensive. Après le premier but de Thomas Müller – à la 11e minute – le ciel est tombé sur la tête des Brésiliens et c'est devenu un vrai champ de foire.

Les Brésiliens, sans Neymar blessé et sans Thiago Silva suspendu, ont été complètement abattus. Les canaris jaunes ont perdu constamment la balle et laissé de grands trous dans la défense. 55.000 fans brésiliens à l'Estadio Mineirao à Belo Horizonte ont regardé perplexes comment Miroslav Klose passait sans entrave cinq défenseurs endormis et pouvait marquer son très attendu 16e but en Coupe du monde: un record absolu.

Celui qui, après le but de Klose – à la 23e minute – aurait voulu prendre une pause sanitaire ne l'a pas pu. Moins de deux minutes plus tard, Toni Kroos faisait 4-0 avec deux buts. Comment une puissance comme le Brésil, en demi-finale de la Coupe du monde – dans son propre pays en plus – a été menée à l'abattoir comme un agneau, c'était vraiment sans précédent. Dans le stade, les spectateurs se regardaient plein d'incrédulité, s'arrachant les cheveux, les larmes aux yeux. 

Et pourtant ce n'était pas fini. Tout le Brésil regardait, impuissant comment Sami Khedira à la 29e minute faisait 5-0 avec une simplicité enfantine. C'était douloureux. C'était comme si nous regardions un film d'horreur. Le coup de sifflet pour la mi-temps sonnait alors comme une aubaine. Qu'a dit l'entraîneur du Brésil, Felipe Scolari, à ses hommes dans le vestiaire? Aurait-il dit, "Allez les gars, tout est encore possible, nous ne devons marquer que six fois!"? Peu probable.

Après la pause,nous avons vu le même spectacle: les Allemands ont dominé. Le remplaçant Andre Schürrle a marqué deux buts incomparables pour le 7-0, le signal pour les fans brésiliens d'encourager cyniquement les Allemands. Une scène hallucinante. Oscar a marqué à la la 90e minute pour l'honneur (7-1), mais personne n'a applaudi. Le but n'a pas pu effacer le carnage. Jamais un demi-finaliste n'a perdu avec des chiffres si lourds. Un triste record.

Ce soir, les Pays-Bas rencontrent dans l'autre demi-finale l'Argentine. Nos voisins du Nord réussiront-ils là où nous avons échoué? Louis van Gaal a-t-il un plan prêt pour arrêter Messi? Alors que l'ensemble de l'Amérique du Sud rêvait d'une finale Brésil Argentine, l'Europe rêve maintenant d'une finale historique entre voisins Pays-Bas et Allemagne.

 

Hier:

Demi-finales

Brésil-Allemagne: 1-7

 

Aujourd'hui:

Demi-finales

Pays-Bas-Argentine (22h)

Sur le même sujet
Plus d'actualité