Masdar, une cité verte au pays de l’or noir

Aux Émirats arabes unis, la démesure est la règle. À coups de pétrodollars, les richissimes ressortissants de la péninsule arabique rivalisent de milliards pour s'offrir des constructions à la hauteur de leur fortune.

898665

La prochaine qui pourrait faire parler d’elle: Masdar City, la première écoville au monde, actuellement en chantier. Centrale solaire, panneaux photovoltaïques, vitres antichaleur, véhicules électriques, recyclage d’eau: tout est prévu pour voir l’avenir en vert dans cette cité qui devrait accueillir 50.000 habitants à l’horizon 2020.

"La source" (Masdar en français) est destinée à préparer l’après-pétrole. Son coût est estimé à un peu moins de 20 milliards de dollars. Une somme évidemment assumée par… l’argent du pétrole. –

Sur le même sujet
Plus d'actualité