Magazine – Vieilles canailles de Benidorm

Les "vieilles canailles" sont de retour avec une deuxième salve de caméras cachées 100 % irrévérencieuses.

424850

L’année dernière, RTL décrochait la timbale en adaptant l’émission d’humour flamande Benidorm Bastards, conçue par Tim Van Aelst et diffusée sur la chaîne 2BE.

Même si l’été pluvieux leur avait filé un petit coup de pouce, les canailles avaient récolté une audience moyenne de 412.000 téléspectateurs (pour 30 % de parts de marché), faisant d’elles les chouchous incontestables de nos grilles vacancières.

Quelques semaines plus tard, un soir d’octobre, l’émission se voyait récompenser de l’Emmy Award de la "Best Comedy", à New York. Et pendant ce temps-là, le concept était vendu dans plusieurs dizaines de pays du globe…

Evidemment, il était hors de question de ne pas surfer sur une telle vague. Dès ce dimanche, la deuxième saison s’installe au même endroit, à la même heure, et quelque chose nous dit que ça va cartonner. Petit rappel pour les novices: les "vieilles canailles" sont des personnes âgées qui, profitant de leur retraite, s’amusent à piéger les plus jeunes en leur demandant de la drogue ou en sortant des objets sexuels de leurs sacs à main (ce ne sont que des exemples).

Présentatrice de l’émission, Fanny Jandrain se réjouit de ce retour: "Ces caméras cachées ont été tournées l’année dernière, en même temps que les autres. C’est donc toujours aussi loufoque et inattendu. Il y en a une, Andrée, qui est née en 1926. C’est dingue la forme qu’ils affichent. Parfois, je me dis qu’ils sont fous. Mais en tant que fan inconditionnelle de François l’Embrouille, ça m’amuse beaucoup". Quant à la clé du succès, elle paraît assez évidente pour la jolie blonde: "C’est à la fois déjanté, court (26 minutes) et idéal à consommer à l’heure de l’apéro". On aurait bien voulu compléter l’explication, mais on n’a pas trouvé mieux…

Sur le même sujet
Plus d'actualité