[MAGAZINE] Tout peut changer – Gaspillage alimentaire, les pieds dans le plat

Le nouveau magazine de France 3 s'attaque au 1,3 milliard de tonnes d'aliments gaspillés, chaque année, dans le monde.

954137

Donner à comprendre. C'est la devise que s'est donnée Tout peut changer,la nouvelle émission de Laurent Bazin (ancien double d'Yves Calvi à C dans l'air), qui remplace Le monde d'après, le magazine de Giesbert, stoppé faute d'audience. Avec un plateau que l'on promet original (les débatteurs seraient assis autour d'un rondin de bois!), Tout peut changer s'attaque d'emblée à un sujet qui appelle les chiffres les plus mirobolants: le gaspillage alimentaire. En gros, si près de 900 millions de personnes ne mangent pas à leur faim, 30 à 50 % de la nourriture produite annuellement finit directement à la poubelle. Cet été, la Belgique a d'ailleurs interdit le gaspillage dans les supermarchés, les invendus devant désormais être donnés à des associations caritatives. En France, chaque citoyen jette en moyenne 20 kilos de nourriture.

Mais Tout peut changer s'efforce d'aller au-delà du tableau (noir) des statistiques. Son premier reportage pose l'épineuse question des normes. Ne retire-t-on pas les produits trop tôt des étalages? Pourquoi les standards européens nous forcent-ils à jeter des fruits qui ont encore l'air alléchants? Plus incisive et originale, l'approche du deuxième reportage lorgne sur la chaîne économique qui découle du gaspillage, notamment dans la réutilisation des déchets alimentaires pour fabriquer de l'énergie ou simplement leur revente. Vous pourrez utilement prolonger cette réflexion nutritive mardi soir sur Arte, qui propose un Thema sur la production de viande de synthèse, dans la foulée de la dégustation, en avril dernier, du premier hamburger in vitro. Coût, à la pièce: 300.000 €.

Sur le même sujet
Plus d'actualité