Magazine Strip-tease: Martine à l’école

Deux portraits, deux histoires et surtout, deux dames de fer qui n'iront jamais s'acheter de gant de velours. 

468796

Bienvenue dans un nouveau numéro de Strip-tease qui, comme d’habitude, sert de miroir à des petits travers typiquement humains déshabillés par une caméra insolente de neutralité. Premier zoom: un appartement parisien au pied de la tour Eiffel où une femme se démène pour que les travaux se déroulent sans accroc.

Sa préoccupation: dégoter des architectes qui ne montent pas les portes à l’envers et qui ne connaissent pas le mot "laxisme". Bref, un parcours de combattante au quotidien. Deuxième escale: Madagascar où la bien-nommée Martine se rend pour aider quelques écoles à se bâtir. Là aussi, un caractère bien trempé est indispensable et les choix sont délicats.

Sa préoccupation: donner l’argent aux bonnes personnes, c’est-à-dire aux "indigènes" qui vont éviter de le jeter par les fenêtres. Non, Martine n’est pas raciste. Elle aime bien tout contrôler, c’est différent… – N.B.

Sur le même sujet
Plus d'actualité