[MAGAZINE] Secrets d’Histoire: Gayatri Devi, une princesse au pays des Maharajas

Gayatri Devi, princesse de Jaipur, a marqué l'histoire de l'Inde par sa beauté et son engagement pour les femmes et les démunis.

1006126

Ce soir, Stéphane Bern nous emmène à la rencontre de cette femme exceptionnelle, la "reine mère" de l'Inde, qu'il avait rencontrée en 2007 pour son magazine Un autre monde: sur la route de l'Inde. Nous le suivrons dans les palais somptueux où elle a vécu: le fort Ambert, le City Palace, le Rambagh Palace ou encore le Palais des vents. Née en 1919 dans une famille royale du Bengale, province de l'Inde, qui est encore à l'époque le joyau de l'Empire britannique, elle reçoit une éducation occidentale. A vingt ans, elle épouse Sawan Mai Singh, le maharajah de Jaipur, un royaume qui fait partie du futur Rajasthan. Elle mène une vie fastueuse où elle côtoie les grands de l'époque. Rapidement, elle s'engage pour l'éducation des filles et veut relancer l'artisanat de la région. Après l'indépendance, en 1947, elle se lance en politique et est élue députée en 1962. Après sa réélection cinq ans plus tard, elle est envoyée en prison par l'autre femme qui a marqué l'histoire indienne, Indira Gandhi, sa rivale politique, qui a fait abolir les privilèges royaux. Elle se retire alors de la vie politique, s'intéresse un temps à la littérature et, à travers des fondations et des écoles, elle continue son combat en faveur des plus démunis et de l'émancipation des femmes.

Loin du glamour et des fastes évoqués par Stéphane Bern pour illustrer ce destin exceptionnel, une actualité récente  tragique a montré que le combat de la maharani pour la cause féminine est loin d'être terminé en Inde. Les femmes y sont toujours régulièrement victimes de violences sexuelles, une réalité rappelée dans un reportage de la BBC que diffuse ce samedi Canvas dans le magazine Vranckx: India – A Dangerous Place to Be a Woman, où la journaliste Radhad Bedi raconte combien le "sexe faible" doit affronter de dangers.

Plus d'actualité