Magazine – Reporters: Les enfants du porno

Le porno est aujourd'hui partout. La jeunesse en fait les frais. Et l'addition se révèle parfois salée.

465935

Oui, c’est une rediffusion. Mais disons qu’en quelques mois, les préoccupations que le sujet suscite n’ont pas vraiment eu le temps de battre en retraite. Ce n’est pas un scoop: la toile et le porno sont aujourd’hui les meilleurs amis du monde.

Et ce n’est pas la multiplication des voies d’accès à Internet qui risque de changer la donne. Maintenant que l’ordinateur familial, unique et facile à contrôler par les parents, n’est plus qu’un lointain souvenir, les signaux d’alerte deviennent de plus en plus rouges.

Les enfants et les ados n’ont pas que Facebook sur leurs smartphones: ils ont aussi accès à des images qui leur sont normalement interdites. En quelques clics tactiles. En quelques secondes, donc. Et loin du regard de ceux qui ne s’inquiètent pas toujours assez…

Car la liste des dérives n’en finit plus d’enfler. Le magazine Reporters nous le rappelait il y a quelques mois en s’immergeant au cœur du Web et de ses outrances, à la rencontre d’une jeunesse aveuglée par des fantasmes effrayants.

Un fait divers, en particulier, servait de dramatique illustration: en 2009, à Neuchâtel (en Suisse), une adolescente de 15 ans avait été brutalement violée par une poignée de jeunes de son âge, qui voulaient reproduire ce que la Toile avait mis sous leurs yeux. La question est évidemment claire: que faire pour empêcher de tels scénarios?

La réponse se trouve dans les propos – troublants – d’ados accros au porno. Dans ceux d’une ancienne star du X, Rocco Sifredi, paradoxalement consterné par la situation actuelle. Dans ceux, aussi, des psychologues qui observent chaque jour les conséquences de cette déshumanisation des corps et de la sexualité. Un reportage à voir ou à revoir. Pour ne pas se dire un jour "Ah, je n’étais pas au courant que mon enfant…".

Sur le même sujet
Plus d'actualité