[MAGAZINE] Questions à la une: Vins, quels mensonges cachent les étiquettes?

Questions à la une nous emmène voir ce qui se cache derrière les étiquettes des bouteilles de vins.

959075

Elles fleurissent au coin des allées. Brillantes et colorées, pour attirer les regards. Et gonfler les prix. Il s'agit des médailles et autres récompenses obtenues par les vins à des concours aux quatre coins du globe. Mais derrière ces prétendus nectars peuvent se cacher de somptueuses… piquettes. Questions à la une nous dévoile aujourd'hui le fonctionnement de ces compétitions entre producteurs. Les médailles d'or ne couronnent parfois que la moins médiocre des vinasses en lice. Quand elles ne récompensent pas simplement le viticulteur qui a placé le plus d'hommes dans le jury. Peu importe l'ivresse, pourvu qu'on ait la médaille. Entre ces petits trafics et d'autres plus lucratifs, le reportage jette une lumière crue sur toutes les combines destinées à nous mettre en bouteille.

L'émission de ce soir pousse ensuite le bouchon un peu plus loin en s'intéressant plus particulièrement au champagne. "La Belgique fait partie des plus grands consommateurs de cette boisson au niveau mondial, évoque Gérald Vandenberghe, l'auteur du document diffusé ce soir. Nous avons donc voulu dresser un panel de ce qui se vend afin d'éclairer les consommateurs sur leurs choix." A travers des visites, des explications et des tests à l'aveugle, le journaliste de la RTBF s'est attelé à percer les fameuses bulles champenoises. "Un petit producteur peut vous sortir un vin excellent. Meilleur même que celui des grandes maisons qui vendent leurs bouteilles plus cher, mais qui restent sur une qualité très stable. Il est donc parfois très bon d'oser prendre des risques",assure le reporter. Après tout, il vaut peut-être mieux apposer soi-même les médailles plutôt que de se fier à celles dont se targuent les producteurs…

Sur le même sujet
Plus d'actualité