Magazine: Pièces à conviction: Affaire Karachi, enquête sur un trésor de guerre

Le 8 mai 2002, un attentat à la voiture piégée faisait à Karachi (Pakistan) quatorze morts dont onze Français, employés de la Direction des constructions navales.

220745

Après de premières investigations privilégiant la piste d’une attaque islamiste, l’affaire prend un tour politico-financier: une seconde enquête judiciaire – au centre de ce numéro de Pièces à conviction – met au jour les dessous d’un contrat d’armement signé en 1994 avec le Pakistan, qui pourrait avoir alimenté les comptes de campagne d’Edouard Balladur.

Entre Paris et Karachi, le journaliste Pascal Henry a recueilli plusieurs témoignages exclusifs, notamment ceux d’intermédiaires dans la vente d’armes qui évoquent l’existence de circuits financiers occultes liés à la signature du fameux contrat. Des révélations mettant en cause plusieurs hommes politiques, notamment dans l’entourage de Nicolas Sarkozy – porte-parole du candidat Balladur lors de la campagne présidentielle de 1995.

Sur le même sujet
Plus d'actualité