Magazine – Moi, l’amour et le sexe: Mes envies, tes envies

Moi, l'amour et le sexe est de retour. Plaisir, fantasme, libido et séduction sous le bras.

427621

L'été dernier, la série initiée par M6 avait remporté son petit succès en nous parlant librement de sexe à une heure que les moins de 14 ans n'ont pas le droit de connaître.

On y avait apprécié les témoignages, face caméra et zoom sous la couette, de personnes sans langue de bois: acteurs de films X, ados débridés, échangistes ou adeptes de la masturbation.

Mais on avait aussi été séduit par les différentes enquêtes: sur les fantasmes, les "premières fois", l'éducation sexuelle à l'école, les pratiquants de… l'abstinence. Preuve que la série n'avait pas pour objectif de nous servir du racoleur à tout prix.

Sans surprise, les audiences ont inspiré aux producteurs une nouvelle chevauchée fantastique. Avec la ferme intention, une fois de plus, de joindre la curiosité à l'agréable. Pour rappel, c'est un sexologue belge qui tient la barre (sans mauvais jeu de mots) du programme.

Il s'appelle Pascal De Sutter et, en plus d'être spécialisé en sexologie clinique, il anime régulièrement des séminaires à Bruxelles, Genève, Paris et La Réunion. Il est parti d'un constat: à l'heure où le sexe a envahi la moindre parcelle de notre champ de vision (via la télé, Internet, le cinéma ou la pub), il est temps de s'interroger sur l'évolution des comportements, des plaisirs et des formes d'épanouissement.

À nouveau, ce sont de vrais témoins (pas d'acteur, c'est promis) qui lient la sauce, s'exprimant en toute liberté sur leurs gourmandises, leurs limites ou leurs envies, afin qu’en huit épisodes nous soit à nouveau tendu le miroir d'une société tout entière.

Un miroir dans lequel on hésite souvent à se regarder mais dont les reflets ont beaucoup à nous apprendre sur nous-mêmes, les autres et toutes ces petites manières de faire joyeusement la nique à la banalité…

Sur le même sujet
Plus d'actualité