[MAGAZINE] Matière grise: Don d’organe, don de vie

A l'occasion de la Journée mondiale du don d'organes, ce 17 octobre, Matière grise lui consacre un dossier spécial.

959333

Il y a un an, Patrice Goldberg et son équipe ont décidé de suivre des patients en attente de greffe. Ils nous ont  proposé un portrait croisé de Jacques et Jean-Paul en attente d’un cœur, ultime espoir de pouvoir recommencer à vivre. Ces deux personnes exceptionnelles et leur entourage nous ont fait partager leur quotidien d’attente, entre contraintes, confiance et désillusion. Depuis, chacun d’eux a reçu le coup de téléphone fatidique: celui qui leur annonçait, enfin, l'imminence d'une opération.

"Nous aussi, avons été prévenus , témoigne Patrice Goldberg. Ce qui nous a permis de suivre toutes les étapes de l'intervention. Nous nous sommes retrouvés en immersion totale, au plus près des patients, de leurs proches et des équipes. Et le récit est assez bouleversant. Car les choses ne se déroulent pas toujours comme prévu." Le journaliste- producteur n'en dira pas plus. Par contre, à la question de savoir s'il n'est pas gêné de voir son reportage diffusé après celui de RTL-TVI, il répond avec conviction qu'"il est important de parler le plus possible du don d'organes. Le public doit y être sensibilisé". Puis argumente que "RTL a diffusé ses deux reportages alors que Matière griseavait déjà présenté son film. Dès le départ, notre choix était de raconter l'histoire de ces patients un an plus tard. Le reportage de Georges Huercano, qui est de très bonne qualité, a été tourné à Erasme. Nous nous sommes rendus aux Cliniques universitaires de Saint-Luc. Nous nous complétons donc bien!"

Pour terminer, rappelons que la Belgique est, une fois n'est pas coutume, un très bon élève. Chaque année, le nombre de donneurs est en progression (pour les rejoindre: www.beldonor.be). Et la législation de notre pays est l’une des meilleures au monde. Pourtant, les listes d'attente restent encore longues. Pour recevoir un cœur, il faut patienter de 12 à 18 mois… Autant préserver le sien.

Sur le même sujet
Plus d'actualité