Magazine: Leurs secrets du bonheur

C'est peut-être la dernière fois que Frédéric Lopez nous parle du bonheur. Alors on y croit.

219517

Soyons honnête: en novembre, lorsque Frédéric Lopez a annoncé l'arrivée de sa nouvelle émission Leurs secrets du bonheur, on y a cru très fort.

L'animateur nous enchante régulièrement avec Rendez-vous en terre inconnue et nous avait savoureusement bluffé avec feu Panique dans l'oreillette. On voyait mal, du coup, comment ce nouveau rancard télévisuel pouvait tourner au vinaigre.

Malheureusement, les téléspectateurs ont tranché: si la première émission (avec Florence Foresti) a réuni 12 % des parts de marché françaises, la deuxième (avec Frank Dubosc) a réuni une audience ultra-faiblarde de 8 %. Un coup dur pour l'ami Lopez et sa bonne idée. Une sale nouvelle pour France 2, aussi, qui comptait beaucoup sur le concept pour ranimer la flamme de ses prime times en panne de gloire…

Le bonheur serait-il donc invendable à la télévision? Ou est-ce l'approche à la fois scientifique, psychologique et éducative qui a déstabilisé le public au point de le rendre insensible à cette "positive attitude" prescrite par des experts?

Difficile à dire. Mais en jouant à la fois sur le coaching, la preuve par la médecine, l'émotion et l'humour, l'émission a peut-être rendu le bonheur un peu trop abstrait. Comme il l'était avant que Frédéric Lopez ne le décortique. On n'a pas fait avancer le schmilblick, donc.

Mais on a quand même pris quelques notes, et les gens qui ont apprécié l'émission y ont sans aucun doute trouvé de précieuses clés. A l'heure d'écrire ces lignes, on murmure que ce 3e numéro sera le dernier. A moins que Jean Reno et Michaël Youn, invités du soir, ne persuadent la France que le bonheur ne s'atteint pas forcément en trois chapitres…

Sur le même sujet
Plus d'actualité