Magazine: Les fils de la terre

Edouard Bergeon a 16 ans lorsque son père, agriculteur rattrapé par les dettes, décide de mettre fin à ses jours.

318041

Treize ans plus tard, l’adolescent est devenu réalisateur et veut "mettre un coup de projecteur sur le mal qui gangrène l’agriculture française". Car, comme son père, ils seraient 400 à 800 "fils de la terre" à se donner la mort chaque année – le taux de suicide le plus élevé de toutes les catégories socioprofessionnelles.

Sébastien, 38 ans, a bien failli être l’un d’entre eux: le jeune éleveur, au centre de ce poignant documentaire, se heurte à la fois à la chute du prix du lait et de la viande et au regard sans pitié de son père dont il a repris l’exploitation. Au travers de son combat quotidien, on mesure toute la douleur d’agriculteurs aussi esseulés qu’épuisés, contraints de produire à perte, supportant la pression à coup d’antidépresseurs. Un drame souvent passé sous silence, abordé ici avec une grande sensibilité.

Plus d'actualité