Magazine – I comme en Corse

L’île de Beauté revisitée, joli cadeau de fin de saison pour I comme.

399284

Jacques van den Biggelaar reconnaît volontiers que si l’émission n’était pas si lourde et chère en termes de production, il signerait des deux mains pour la présenter toujours en bonne compagnie – avec ici Fanny Jandrain – et en extérieur toute l’année. "C’est plus amusant de travailler en duo et en situation réelle que d’être tout seul dans un décor virtuel."

Après Rome et Stockholm il y a douze mois, le duo s’est ainsi reformé pour successivement s’envoler vers l’Islande – samedi dernier – et la Corse, dont le très riche numéro de ce samedi mérite le détour. On épinglera cette étonnante visite de l’île de Beauté avec un "nez", surnom donné là-bas à une personne dotée d’un odorat hors norme, mais aussi la visite du domaine de Murtoli, un gigantesque espace de deux mille hectares qui a fait renaître un fabuleux domaine patrimonial.

Ou encore la découverte du – méconnu – vignoble corse, l’un des plus hauts de France qui jouit de conditions climatiques exceptionnelles: pas étonnant que ses bouteilles soient très recherchées. A voir aussi, le GR20, un sentier de 180 kilomètres praticable en quinze jours, et considéré par beaucoup de randonneurs comme l’un des chemins les plus ardus d’Europe.

Mais la touche particulière et belge de ce numéro est cette rencontre avec Eric Parmentier, un biologiste de l’ULg qui consacre son temps à mettre les poissons sur écoute.

Au sein d’une station de recherches océanographiques et sous-marines basée à deux pas de Calvi, ce chercheur étudie, de près, la communication entre les poissons qu’il filme et qu’il enregistre, pour traduire leurs… conversations!

Des découvertes aussi passionnantes qu’utiles, puisqu’elles permettent de faire de spectaculaires avancées dans la compréhension du mode de vie de nombreuses espèces, à l’heure où nombre d’entre elles sont menacées par l’homme.

Sur le même sujet
Plus d'actualité