Magazine – Devoir d’enquête: la biologie totale

Les thérapeutes de la biologie totale rejettent les remèdes traditionnels et attirent de plus en plus de monde. Attention danger!

394976

Adeptes de la biologie totale ou de la Nouvelle médecine germanique, des "docteurs" d’un nouveau genre prétendent guérir les maladies les plus graves en débusquant les conflits psychologiques qui les auraient causés. Atteinte d’un cancer du sein, Jacqueline Starck est tombée entre leurs mains. Elle en est morte. Philippe Dutilleul et Nathalie De Reuck, la fille de la défunte, ont mené l’enquête.

Comment votre maman est-elle entrée en contact avec la Nouvelle médecine germanique?
Nathalie De Reuck – À la fin de l’année 2005, elle s’est aperçue qu’elle avait une petite boule de deux centimètres à un sein. Quand on a voulu commencer les examens, maman avait parlé à son ostéopathe, un ami de longue date, qui lui avait dit de ne rien faire et il l’a dirigée vers deux personnes qui "soignaient" en employant la Nouvelle médecine germanique.

Quel traitement ont-ils appliqué?
Une de ces personnes résidait en France et consultait par téléphone. Elle l’a appelée plusieurs fois pour des séances de conversation censées résoudre le problème psychologique qui avait donné naissance à cette tumeur. Elle voyait aussi une dame, qui résidait en Belgique, et utilisait la radiesthésie, l’homéopathie, etc. Ils l’ont aussi persuadée de ne pas recourir à la médecine traditionnelle parce que c’était la mort assurée. Cela a duré un an et demi.

Suite à son décès, vous avez attaqué ces gens en justice. Où en est-on?
L’instruction pour homicide volontaire arrive en fin de parcours. Le procès sera fixé après le passage en chambre des mises en accusation et on se dirige vers les assises. Il reste deux inculpés, qui continuent d’exercer, puisque le Français est décédé d’une tumeur au cerveau.

L’émission de ce soir sert de signal d’alarme?
Ce sont des méthodes en expansion en Belgique et en Europe. Ils ont apparemment un pouvoir de persuasion assez important.

Sur le même sujet
Plus d'actualité