Magazine – Cash Investigation: Toxic Fringues

Ces dix dernières années, les prix dans le prêt-à-porter féminin ont chuté de 13 %. La cause est évidente et se lit en toutes lettres sur les étiquettes de nos vêtements: made in China, India, Thailand, Bangladesh.

351637

Cash Investigation a visité l’arrière-boutique de nos fringues "low cost", ces unités de production misérables où les lois locales et internationales sont bafouées, où les enfants travaillent.

Si ce constat n’a rien d’original, le magazine d’enquête d’Élise Lucet épingle surtout les différentes opérations de communication des grandes marques d’habillement, censées nous rassurer sur les conditions de travail dans les sweatshops, car derrière ce marketing à visage humain se cache l’empire tentaculaire et impitoyable de la sous-traitance.

Sur le même sujet
Plus d'actualité