[MAG] Un oeil sur la planète: l’Iran, notre nouvel ami?

Un an après l’élection du modéré Rohani, l’Iran suscite désormais autant de convoitises que de craintes.

1201131

En 2006, Un œil sur la planète s’interrogeait: "Faut-il diaboliser l’Iran?"Huit ans plus tard, le questionnement – comme le pays – a quelque peu changé. L’élection, l’an dernier, du modéré Rohani à la tête de l’Etat a suscité de chaque côté de ses frontières une vague d’espoir. Et s’il n’est pas encore l’ami des Occidentaux – qui le maintiennent sous embargo économique depuis trente-cinq ans -, l’Iran paraît désormais un peu plus fréquentable et enclin à la détente.

Décidé à soigner ses relations avec la communauté internationale, le nouveau gouvernement a ainsi fait du tourisme sa priorité nationale. Une carte maîtresse d’autant plus séduisante que, dans un Moyen-Orient à feu et à sang depuis le printemps arabe, le pays affiche une rassurante stabilité. Les vacanciers, trois fois plus nombreux cette année, découvrent avec bonheur une terre tout particulièrement splendide… et les hommes d’affaires en profitent pour faire quelques repérages, en vue d’investissements futurs. Car les sanctions économiques imposées à l’Iran en raison de son programme nucléaire font du tort aux entreprises étrangères, contraintes de se passer d’un marché de 80 millions d’habitants. L’Iran, lui, comme le révèle l’un des quatre reportages de l’émission, ne s’en est pas si mal sorti, misant avec succès sur la recherche scientifique. Certains habitants vivent même aisément malgré l’inflation.

Des avancées qui ne doivent pas cacher les réalités d’une République islamique avant tout dirigée par l’ayatollah Khamenei, où les libertés individuelles sont contrôlées, l’économie planifiée et les exécutions toujours légion – huit cents personnes sont pendues chaque année, certaines uniquement pour trafic de drogue ou d’alcool. Un pays évoqué ici dans tous ses paradoxes, et qui pourrait bien s’imposer dans la lutte actuellement menée par l’Occident contre l’Etat islamique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité