[MAG] Retour aux sources: Churchill, un géant dans le siècle

La vie d'un des plus grands animaux politiques de l'histoire, de son berceau désenchanté jusqu'aux clichés du puissant homme au cigare.

426200

Rien ne lui faisait peur, car il fallait à tout prix se façonner un destin. Grand, voire grandiose, si possible. Cette volonté, Winston Churchill l'a héritée d'un père politicien qui n'a jamais vraiment fait attention à lui. Randolph Churchill, député à 25 ans, prônait des réformes libérales depuis le camp très austère des conservateurs. Il termina sa carrière politique en sourdine, avant de mourir à 46 ans, de la syphilis. A l'école, le jeune Winston était plus qu'un cancre. Aucune ambition, gribouillent les notes de ses professeurs sur ses bulletins. Un seul, clairvoyant, admettra déceler en lui de grandes compétences. Descendant d'une des plus illustres familles d'Angleterre, le jeune Churchill va enfin trouver ses marques lorsqu'il s'oriente vers l'armée.

C'est dans une bourrasque d'événements historiques où cette tête brûlée fonce sans s'inquiéter que nous emmène Churchill, un géant dans le siècle. Lors de la guerre des Boers ou au cours de campagnes en Inde et au Soudan (il participe à la dernière charge de cavalerie de l'armée britannique), le soldat Churchill semble avant tout vouloir briller. Son ascension se fait fulgurante. Il quitte l'armée, devient député à 26 ans, avant d'enchaîner les portefeuilles ministériels. Bien avant 1914, il sent l'odeur de la poudre allemande. Equipe la marine. Mais au cœur du conflit, Churchill doit assumer l'échec de l'invasion des Dardanelles. Sombrant dans la dépression, il part se refaire une santé sur le front des Flandres. Riche, monté sans grandiloquence, ce document offre un portrait contrasté, quelquefois admiratif, d'un bouledogue politique enivré par l'odeur de l'épopée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité